Biographie universelle des musiciens et bibliographie génèrale de la musique, Volume 3

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

User Review - Flag as inappropriate

Eisel Musicalitsches Autodidactes

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 93 - Ici donc l'absence de justesse dans les aperçus est la première Impression qui nous saisit à l'aspect du livre de M. Durutte. Pour apprécier la justesse de la critique de la doctrine qu'il renferme, il est nécessaire de se rappeler certaines propositions dont nous avons fait la base de la musique et de la théorie de l'harmonie ; les voici : » La nature ne fournit pour éléments de la « musique qu'une multitude de sons qui diffè• rent entre eux d'intonation, de durée et d'inч tensité,...
Page 238 - La musique mise à la portée de tout le monde ; exposé succinct de tout ce qui est nécessaire pour juger de cet art, et pour en parler sans en avoir fait une étude approfondie.
Page 240 - Antoine Stradivari, luthier célèbre, connu sous le nom de Stradivarius ; précédé de recherches historiques et critiques sur l'origine et les transformations des instruments à archet, et suivi d'analyses théoriques sur l'archet et d'une notice sur François Tourte, auteur de ses derniers perfectionnements.
Page 274 - Answers to a statement of the proceedings of the Presbytery of Glasgow, relative to the use of an organ, &c...in the public worship of God.
Page 296 - Vureusement ces qualités ne sont point accompagnées de l'esprit philosophique, sans lequel il ne peut exister de bonne histoire des arts. La manière de Forkel est lourde, diffuse et dépourvue de tout autre intérêt que celui des faits. Sa marche est lente; il s'attache aux moindres détails, et les discute plutôt en philologue qu'en historien. Il ya de certaines époques dans l'histoire de la...
Page 53 - If music and sweet poetry agree, As they must needs, the sister and the brother, Then must the love be great "twixt thee and me, Because thou lov'st the one, and I the other. Dowland to thee is dear, whose heavenly touch Upon the lute doth ravish human sense ; Spenser to me, whose deep conceit is such As, passing all conceit, needs no defence. Thou lov'st to hear the sweet melodious sound That Phoebus...
Page 230 - ... romain, mais refusa pour le parisien, qui n'avait point de valeur dans son opinion. Immédiatement après il se mit à l'ouvrage ; mais dès les premiers pas, il trouva tant de versions différentes et capricieuses dans toutes les éditions qu'il consulta, qu'il demeura convaincu de la nécessité de remonter aux sources les plus anciennes et les plus authentiques, dans les manuscrits, afin de retrouver le chant primitif et de constater les causes de son alourdissement, de ses variantes capricieuses,...
Page 150 - Légion d'honneur lui (ut accordée. Il publia à cette époque une description historique de tous les pianos qui avaient été inventés ou perfectionnés et fabriqués par son oncle et par son père. Cet ouvrage a paru sous ce litre : Perfectionnements apportés dans le mécanisme du piano par les Érard, depuis l'origine de cet instrument jusqu'à l'exposition de 1834 ; Paris, 1834, in-fol.
Page 137 - Feuille harmonique, contenant la théorie et la pratique de tous les accords du système moderne; Paris, 1841. — 20" Le Chanteur accompagnateur, ou Traité du clavier, de la basse chiffrée, de l'harmonie simple et composée; suivi de la manière de faire les notes d'agrément , points d'orgue, etc., toujours soumis aux règles de la plus pure harmonie et de l'expression la plus caractéristique, suivant le genre de chaque voix; Paris, 1844, in-8° de 96 pages.
Page 164 - Letters, addressed chiefly to a young gentleman, upon subjects of literature: including a translation of Euclid's section of the canon; and his treatise on harmonic; with an explanation of the Greek musical modes, according to the doctrine of Ptolemy.

Bibliographic information